Retour d’expérience : Ask Betty, un chatbot pour le Grand Palais

En octobre 2018, nous avons mis en ligne “Ask Betty”, le chatbot du Grand Palais, un dispositif d’informations pratiques qui permet aux visiteurs de préparer leur venue au Grand Palais. À l’occasion de l’exposition “Rouge, Art et utopie au pays des Soviets”, l’institution a souhaité compléter l’expérience d’un dispositif de médiation immersif.  

Très sollicitées sur leurs différents réseaux sociaux, les équipes du Grand Palais étaient à la recherche d’une solution permettant  de mieux connaître son public et répondre à ses demandes. 

Ask Betty est disponible sur le Facebook Messenger du Grand Palais, mais aussi directement depuis le site internet. Le nom du chatbot est un hommage à Betty, qui fût la gardienne du Grand Palais pendant plus de 30 ans. En donnant ce nom au chatbot, l’institution a voulu rattacher ce dernier à cette image de conseillère et gardienne des lieux.

En communiquant avec Ask Betty, les utilisateurs reçoivent des informations pratiques personnalisées en fonction de leurs situations. Programmation, horaires, affluence, tarifs, toutes les informations utiles sont envoyées de façon instantanées.

Au total depuis son lancement, le chatbot Ask Betty a battu des records d’utilisation : 15 422 au total (en avril 2019) !

L’expérience Rouge

En mars 2019, le Grand Palais a inauguré son exposition “Rouge, Art et utopie au pays des Soviets”. Cette dernière présente un ensemble de plus de 400 œuvres conçues dans un contexte social et politique particulier. Son parcours chronologique commence en 1917 avec la révolution d’Octobre et se termine en 1953, année de la mort de Staline.

Afin d’accompagner les visiteurs tout au long de l’exposition et pour préparer leur venue, le Grand Palais a souhaité coupler Ask Betty d’un dispositif de médiation. Ainsi, en se rendant dans le chatbot, les visiteurs peuvent cliquer sur le bouton “Expérience Rouge”. La médiation se déroule en deux temps : le quiz, puis le parcours de visite.

Le Quiz Rouge embarque l’utilisateur dans l’époque révolutionnaire. Plongé en 1917, l’utilisateur doit choisir les représentations qui lui correspondent sur les thèmes de la solidarité, de la famille ou encore du futur. Après une série de cinq questions, le visiteur est invité à découvrir son “profil”. À chaque profil correspond une sélection d’oeuvres à découvrir dans l’exposition. Le jeu devient ainsi l’occasion, pour les utilisateurs, d’obtenir une curation personnalisée. Un bon moyen de faire venir un public plus large.

Une fois que le visiteur a défini son profil, il peut ensuite, au gré de l’exposition, trouver les œuvres qui lui sont conseillée. Face à celles-ci, il lui suffit, toujours dans le chatbot du Grand Palais, de prendre en photo l’une des œuvres. Il obtient ainsi grâce à la reconnaissance visuelle une médiation complète de l’œuvre.

L’exposition “Rouge, Art et utopie au pays des Soviets” est visible au Grand Palais jusqu’au 1 juillet 2019 !

Et pour découvrir le chatbot c’est par ici : m.me/GrandPalais.RMN